« La chatoyante apparence des motifs de Béatrice Meunier parle de choses bien plus profondes qu’il n’y parait… Elle joue de cette ineffable petite musique de l’être, elle utilise des jeux de mots pour mieux dire les maux du je et du nous… Évoquant la condition de la femme et les paradoxes dans lesquels les hommes se vautrent parfois… Elle parle des peurs, des pleurs et des blessures que l’on nous impose et de celles que l’on s’impose… Des attentes sublimes de l’être humain quand il sait le rester…

 

Toutes

A Béatrice l’artiste

Elles dorment toutes en moi ces femmes ;

Portant chacune leurs valeurs et leurs drames,

Cachant tantôt leurs saveurs ou leurs flammes,

Portées par l’onde subtile et complexe de leurs âmes