« Der wilder, l'homme sauvage est, selon la légende, le fils issu de l'union d'un ours et d'une femme. Une des figures carnavalesques appartenant aux traditions passées qui s'est maintenue dans des pays d'Europe de l'Est mais aussi en Espagne et en Italie (Rituels festifs pendant la période hivernale). De même que la figure de l'animal réapparaît dans l'art dans les périodes de chaos, l'homme sauvage qui représente les forces de la nature, dont il connaît toutes les arcanes, resurgit aujourd'hui (cf Charles Fréger, Karoline Hjoth et Ritta Ikonen...). Mes « Trapajones », gardiens de la nature, constituent un lien entre l'humanité civilisée et les esprits malmenés de la nature. »